top of page

Félicitations à Chloé Paquet qui a soutenu sa thèse de doctorat le 2 mai 2022!

English below Félicitations à Chloé Paquet au doctorat en génie du bois et des matériaux biosourcés qui a soutenu sa thèse le lundi 2 mai 2022 !


MEMBRES DU JURY Président André Desrochers Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs Véronic Landry, directeur de recherche Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique Jean-François Morin, codirecteur de recherche Faculté des sciences et de génie Gelareh Momen, examinateur Université du Québec à Chicoutimi


Anna Ritcey, examinateur Faculté des sciences et de génie


Pierre Blanchet Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique Vous trouverez un résumé de la recherche de Mme Paquet ci-dessous :

Développement de revêtements polymérisés aux UV autoréparateurs pour la finition des produits d’apparence en bois Dans le but d’augmenter l’utilisation du bois dans les bâtiments, il est important de repousser les limites de ses propriétés. Dans le secteur des produits du bois d’intérieur, la résistance mécanique de surface est le paramètre clé à optimiser. Concernant les couvre-planchers en bois, la résistance à l’abrasion et aux égratignures est indispensable, car ils subissent des agressions mécaniques à répétition. C’est le système de finition sans solvant à base d’acrylates photopolymérisables aux UV qui assure ce rôle de protection des couvre-planchers en bois. Malgré ses performances, l’apparition d’égratignures après une agression mécanique est inévitable. Une nouvelle approche est envisagée pour augmenter leur durée de vie, celle de conférer au système de finition la propriété d’autoréparation. Deux technologies sont étudiées au cours de cette thèse. La première est la synthèse de capsules contenant un agent autoréparateur. Plusieurs systèmes ont été expérimentés, tels que les capsules urée-aldéhyde, les capsules de polyuréthane sans isocyanate, et la synthèse d’isocyanates biosourcés afin d’en faire des capsules de polyuréthane biosourcé. Cependant, malgré des avancées importantes comme la synthèse d’un polyuréthane sans isocyanate, aucune capsule n’a été obtenue. La seconde est le développement de nouvelles formulations acrylates contenant des liaisons hydrogène. Pour cela, des formulations d’acrylate ont été développées avec des monomères et des oligomères portant des groupements hydroxyles. Pour répondre aux exigences de l’application aux couvre-planchers en bois, la dureté et le taux de polymérisation des revêtements ont été évalués, ainsi que leurs propriétés physico-chimiques. L’efficacité d’autoréparation a été évaluée sur différents types d’égratignures et plusieurs formulations prometteuses ont été développées. Elles combinent une autoréparation de plus de 90 %, une densité de réticulation élevée, et un stimulus thermique de réparation inférieur à 100 °C, grâce à des composants à faible encombrement stérique.

Congratulations to Chloe Paquet on her PhD in Wood and Bio-based Materials Engineering who defended her thesis on May 02, 2022!

MEMBERS OF THE JURY President

André Desrochers Faculty of Forestry, Geography and Geomatics Examiners Véronic Landry, research director Faculty of Forestry, Geography and Geomatics Jean-François Morin, co-director of research Faculty of Science and Engineering Gelareh Momen, examiner University of Quebec at Chicoutimi

Anna Ritcey, Examiner Faculty of Science and Engineering Pierre Blanchet Faculty of Forestry, Geography and Geomatics A summary of Ms. Paquet's research can be found below: Development of Self-Repairing UV Cured Coatings for the Finishing of Wood Appearance Products In order to increase the use of wood in buildings, it is important to push the limits of its properties. In the area of interior wood products, surface strength is the key parameter to optimize. In the case of wood flooring, abrasion and scratch resistance is essential, as it is subject to repeated mechanical stress. The solvent-free finishing system based on UV light-curable acrylates provides this protection for wood flooring. Despite its performance, the appearance of scratches after a mechanical attack is inevitable. A new approach is being considered to increase their life span, that of conferring on the finishing system the property of self-repair. Two technologies are studied during this thesis. The first is the synthesis of capsules containing a self-repairing agent. Several systems have been tested, such as urea-aldehyde capsules, isocyanate-free polyurethane capsules, and the synthesis of biobased isocyanates into biobased polyurethane capsules. However, despite important advances such as the synthesis of an isocyanate-free polyurethane, no capsules have been obtained. The second is the development of new acrylate formulations containing hydrogen bonds. For this purpose, acrylate formulations have been developed with monomers and oligomers bearing hydroxyl groups. To meet the requirements of the wood flooring application, the hardness and cure rate of the coatings were evaluated, as well as their physicochemical properties. The self-repair efficiency was evaluated on different types of scratches and several promising formulations were developed. They combine a self-repair of more than 90%, a high cross-linking density, and a thermal repair stimulus below 100°C, thanks to low steric hindrance components.


19 vues0 commentaire
bottom of page